La Mauritanie indexée par le rapport d’Amnesty International

Les forces de sécurité ont fait un usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques, des défenseurs des droits humains et des membres du Parlement. Des cas de torture et de mauvais traitements ont été régulièrement signalés. Les conditions carcérales étaient toujours extrêmement dures. Plusieurs dizaines de membres présumés de groupes armés ont été maintenus en détention sans jugement.

Lire la suite...