Grève des employés de la société Malicod à Zouerate

Les employés de la société Malicod, sous-traitante de l’entreprise chinoise COVEC, chargée de la construction du centre de formation professionnelle de la SNIM à Zouerate, ont entamé une grève depuis le 26 octobre courant pour dénoncer leur situation intenable afin d’obtenir de meilleures conditions de vie et de travail.

Rappelons que les employés de la société avaient déjà déposé une plateforme revendicative auprès du Hakem de Zouerate depuis le 06 octobre courant.

Seulement, les autorités administratives, n’ont pas démontré une réelle volonté de donner une suite favorable aux préoccupations des travailleurs.
C’est ainsi que ces derniers ont cessé le travail à partir du mardi 26 octobre courant et ont tenu un imposant rassemblement hier devant la Wilaya pour appeler les autorités administratives à intervenir dans ce dossier.

Apparemment, la pression exercée par les travailleurs de Malicod a porté ses fruits car le Wali a convoqué une réunion d’urgence en marge de ce rassemblement en présence du Hakem de la ville, du secrétaire général de la section de l’infra à Zouerate affilié à la CGTM, ainsi que du Coordinateur de la CGTM au niveau de la wilaya du Tiris Zemmour.

A l’issue de cette réunion, un accord a été trouvé comprenant trois points à savoir :

– La reprise du travail par les employés aujourd’hui sans préjudice contre eux ;
– Le dépôt d’une saisine par les travailleurs
– Convocation des différentes parties pour engager des négociations autour des revendications des travailleurs.

Nous venons d’apprendre, ce matin, la décision de la société Malicod de violer délibérément cet accord en procédant au licenciement de certains travailleurs, meneurs de la grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *