Le Directeur de la société EGB-TP décide de défier la Loi

3 travailleurs de la société EGB-TP, ont récemment fait l’objet d’une compression de la part de leur employeur. Ces travailleurs ont dénoncé cette mesure car selon eux, elle n’a pas respectée les dispositions des articles 56 du Code du Travail et 30 de la CCGT.

C’est ainsi qu’ils ont décidé de saisir l’Inspection du Travail au sujet de cette compression, qu’ils qualifient d’injuste.

C’est dans ce cadre que l’Inspecteur du travail a adressé une première convocation au Directeur Générale de la société EGB-TP, Yezid Ould Veten, pour une tentative de conciliation. Ce dernier, a tout simplement rejeté la décharge de cette convocation en date du 2 novembre dernier remis par l’intermédiaire de l’huissier.

Le 22 novembre dernier, cet employeur, a de nouveau récidivé en rejetant la décharge d’une convocation que lui a adressée l’Inspecteur du Travail.

Un comportement dû sans doute, à la grande impunité dont jouissent certains employeurs ainsi que la non-application des sanctions notamment l’amende de 300.000 à 600.000UM prévue par le code du travail pour défaut de comparution.

Il faut rappeler que cet employeur n’est pas à son premier cas. En effet, le mois dernier il avait également refusé à deux reprises de décharger la convocation de l’Inspecteur du Travail.

L’administration du travail est donc tenue de prendre les mesures adéquates afin que cette disposition du code du travail soit appliquée et que de tels agissements ne se reproduisent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *