La CGT France soutient les travailleurs de Schenker Mauritanie

Lundi 7 juillet, les travailleurs de l’entreprise Schenker Mauritanie, filiale d’une multinationale française implantée en Mauritanie, se sont réunis pour protester contre les licenciements de 155 salariés.

Les travailleurs concernés ont appris qu’ils étaient licenciés non pas par l’entreprise elle-même mais lorsqu’ils se sont rendus à la banque pour retirer leur salaire mensuel. Ils ont alors appris que les traitements ne seraient plus versés.

Ces licenciements bafouent toutes les lois mauritaniennes et notamment les dispositions pertinentes du code du travail relatives aux licenciements collectifs et les conventions internationales.

La CGT, présente du 5 au 14 juillet pour une mission de travail, s’est rendue aux côtés de la CGTM, 1ère organisation syndicale du pays, pour apporter leur soutien aux travailleurs licenciés.

La CGT interpelle la direction de Schenker France pour que cessent ces pratiques honteuses envers les salariés et demande la réintégration immédiate des travailleurs ainsi que le versement des salaires dus.

La CGT témoigne toute sa solidarité envers les travailleurs mauritaniens qui se battent pour des conditions de vie et de travail décents et pour que la justice sociale l’emporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *