La CGTM condamne l’interdiction de la marche de solidarité aux travailleurs de la SNIM

Les autorités administratives de la wilaya de Nouakchott-ouest viennent de nous notifier l’interdiction de la marche de solidarité aux travailleurs de la SNIM que la CGTM compte organiser en soutien à la grève générale déclenchée le 30 janvier 2015.

Les motifs avancés pour justifier cette décision sont le trouble à la circulation publique et le fait que Nouakchott-Ouest n’est pas concerné par la grève de la SNIM.

Cette interdiction incompréhensible et injustifiée est une manifestation ouverte de la volonté des autorités publiques de confisquer les libertés fondamentales, ce qui est totalement inadmissible dans un Etat de droit garantissant l’exercice des libertés individuelles et collectives.

La CGTM condamne avec la dernière énergie cette volonté de museler la voix des travailleurs.

La CGTM estime que les pouvoirs publics endossent la responsabilité entière de cette décision qui viole la loi fondamentale de notre pays et les conventions internationales auxquels le pays a souscrit.

La CGTM exhorte tous les travailleurs à rester mobilisés pour faire respecter les libertés syndicales et le droit de manifester ainsi que la législation de travail qui régit les relations professionnelles.

Nouakchott, le 24 Février 2015

Le Comité Exécutif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *